• Le centenaire de Léo Ferré

     Le centenaire de Léo Ferré

    Aujourd’hui nous fêtons les cent ans de Léo Ferré. Les hommages vont se multiplier, on saluera l’anarchiste, l’homme en colère et tout ce qu’on voudra. Prenez le par n’importe quel bout, malgré toutes ses outrances et parfois son cabotinage, il a été d’abord et avant tout un grand poète populaire. Sans doute le dernier. Il a écrit des chansons et des poèmes dans des tas de genres différents, des succès populaires comme Le piano du pauvre ou Paris canaille qui fleuraient bon les bal musettes tout en y ajoutant une pointe d’ironie et de révolte contre un système social qui écrasent les plus pauvres. Et puis d’autres chansons à l’esprit plus surréaliste comme La mémoire et la mer par exemple qui fut un succès énorme.

    Il a joué un rôle d’éducateur pour toute une génération un peu en rupture avec les académismes ambiants. Il a fait connaître Aragon, Rutebeuf – Pauvre Rutebeuf a fait le tour du monde en français – Apollinaire, Rimbaud, Verlaine, Baudelaire et bien d’autres. Il a mis en musique tous ces poètes qu’on gardait un peu confinés dans les livres. C’est ainsi qu’il a donné aux uns et aux autres le goût des mots.

     

    Il nous manque vraiment. A part ça y’a rien à dire, juste à l’écouter chanter sa musique.

    Le centenaire de Léo Ferré

    « Lame de fond, Undercurrent, Vincente Minnelli, 1946A touch of sin, Tian Zhu Ding, Jia Zhangke, 2013 »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :