• Tag Jean Gabin

    Résultats pour la recherche du tag Jean Gabin :
  •   Quelques mois après Gas-oil, Jean Gabin réenfile sa salopette, met sa casquette, et conduit encore des gros camions. Néanmoins, c’est un film très différent. Ce n’est pas un film noir, plutôt un drame poignant. Ce film est périodiquement redécouvert pour réhabiliter un peu Henri...

    Lire la suite...

  •     Jean Gabin est de très loin l’acteur qui est le plus emblématique des adaptations cinématographiques de Simenon. On l’a vu dans plusieurs adaptations des romans noirs de celui-ci, Le sang à la tête, déjà avec Gilles Grangier, et plus tard En cas de malheur d’Henri-Georges...

    Lire la suite...

  • ...Charles et ses associés sont obligés d’accepter les propositions du Dabe   Le clou est évidemment la distribution. Même si les acteurs cabotinent – surtout Bernard Blier – à outrance. Il y a d’abord Jean Gabin qui avait pris l’habitude de se faire filmer en pyjama et avec ses...

    Lire la suite...

  • ...voitures. En outre, elle se livre à l’adultère, non par plaisir, mais par une attirance calamiteuse pour le vice et la nuit.     Valois va faire la connaissance de Lucky   Grâce à une très belle photo de Louis Page que Jean Gabin avait souvent employé, Grangier va recycler un certain...

    Lire la suite...

  • ...mis, Razzia sur la chnouf, du Rififi à Paname et Le clan des siciliens. Evidemment Le Breton admirait, comme tous les voyous de cette époque Jean Gabin. C’est donc tout un univers singulier qui est mis en scène dans ce film. Et d’ailleurs on se demande si l’intrigue a vraiment intéressé...

    Lire la suite...

  •   C’est la première apparition de Jean Gabin dans une adaptation d’un roman de Simenon. Il y en aura bien d’autres, sans doute plus importantes. En vérité ce n’est même pas un film noir. C’est une sorte de drame familial. Du reste il n’y a même pas de crime. Pour la troisième...

    Lire la suite...

  • ...auteur populiste – au sens qu’on donnait à cette forme de littérature brute – voire prolétarien. C’est peut-être ce parfum d’authenticité qui a attiré Jean Gabin sur ce projet. Le tragique en moins, Georges Baile fait penser un peu à Jean Amila par la description des milieux...

    Lire la suite...

  • ...de voyou – ce qui fut une longue habitude chez lui – bien sûr, quoiqu’ici il est dans une logique difficile de rédemption. La scène finale de l’exécution est extrêmement touchante et Delon y est formidable. Mais il y a aussi Jean Gabin dans le rôle de Cazeneuve, un fonctionnaire...

    Lire la suite...

  • Continuons sur  notre lancée en revenant à Jean Gabin comme héros de film noir. Je signale par parenthèse qu’il avait tourné avant la guerre dans des films noirs comme Pépé le moko ou comme Le jour se lève, qui avaient fait le tour du monde et qui d’ailleurs avaient fait l’objet de...

    Lire la suite...

  • ...de pouvoir qui l’abandonne.     Folco prévient Lussac que les accords sont rompus   Ce film est toujours un peu minimisé dans la carrière de Jean Gabin. C’est pourtant un jalon décisif. Contrairement à ce que disent souvent les critiques, c’est avec ce film et non avec Touchez pas au...

    Lire la suite...